aviron


aviron

aviron [ avirɔ̃ ] n. m.
• 1160; de l'a. fr. viron « tour, cercle » virer
1Mar. Rame (mot qui n'est pas employé en marine). Les avirons d'une barque, d'un canot, d'une chaloupe. Une paire, un jeu d'avirons. Aviron de l'arrière. godille. La poignée, le manche, la pelle (pale ou plat) d'un aviron. Estrope d'un aviron. Les tolets retiennent les avirons à l'embarcation. Aller à l'aviron. nager, 1. ramer.
Cour. Rame légère, à long manche, des embarcations sportives. (1636) Région. (Canada) pagaie.
2Sport nautique pratiqué sur des embarcations (yoles, outriggers) propulsées à l'aide d'avirons. Faire de l'aviron. Courses d'aviron.

aviron nom masculin (ancien français viron, rond, cercle, de virer) Synonyme de rame. Sport nautique pratiqué sur un plan d'eau aménagé, où une embarcation est propulsée à l'aide de rames. ● aviron (synonymes) nom masculin (ancien français viron, rond, cercle, de virer)
Synonymes :

aviron
n. m.
d1./d MAR Rame.
|| Cour. Rame à long manche utilisée pour les embarcations légères.
(Québec) Petite rame, pagaie.
d2./d Sport du canotage. Une équipe d'aviron.

⇒AVIRON, subst. masc.
A.— MAR., SP. NAUTIQUES. Instrument de bois, en forme de pelle allongée, qui fixé à l'embarcation, sert à la manœuvrer. Manier l'aviron; une paire (ou un jeu) d'avirons, coup d'aviron. Synon. rame, pagaie :
1. Quatre matelots étaient courbés sur les avirons et n'attendaient qu'un signal.
Ramez! commanda John Bird, aussitôt que sir Williams fut assis à l'arrière. Le canot glissa comme un alcyon sur la crête des vagues et se dirigea vers la haute mer, où resplendissait toujours la flamme allumée à bord du Fowler; ...
PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 3, Le Club des valets de cœur, 1859, p. 506.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et XXe s. à partir de Ac. 1798.
SYNT. Aviron-godille (aviron unique et placé à l'arrière), aviron de queue (servant de gouvernail à l'arrière), avirons des brigadiers (ceux de l'avant), avirons de chefs de nage (ceux de l'arrière); aller à force d'avirons.
[Expr. utilisées pour donner des ordres aux rameurs] Aller à l'aviron ou armer les avirons. Se préparer à ramer. Les avirons à l'eau, rentrez les avirons ou avirons en dedans. Freiner ou arrêter le canot.
P. anal. avec la forme de l'aviron, BOUCH. Pelle de bois servant à remuer les graisses en fusion.
Rem. Attesté ds les dict. gén. de Lar. 19e à DG, et ds CHESN. 1857.
P. métaph. Principe, qui permet de gouverner, diriger :
2. Ton empire est immense, et ton rude aviron
Gourmande au loin l'abîme ainsi qu'un éperon.
Mais ton cœur est étroit; mais ton âme est petite.
Mais ton œil est menteur, mais ta bouche hypocrite;
Mais dans chaque naufrage, il faut faire ta part,
Comme on la fait au flot! à l'écueil! au hasard!
QUINET, Napoléon, 1836, p. 310.
B.— P. méton., SP. NAUTIQUES
1. [Toujours avec l'art. déf.] Pratique du canotage à rames, seul ou en équipe. Faire de l'aviron; compétition d'aviron :
3. Nous n'avions souci de rien, que de nous amuser et de ramer, car l'aviron pour nous ... était un culte.
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Mouche, 1890, p. 1339.
Rem. Attesté ds les dict. gén. du XXe s. à partir de Pt Lar. 1906.
2. Club, association, réunissant à l'origine des personnes qui pratiquent ce sport :
4. Un Basque nommé Elissalde, joueur de rugby connu de l'Aviron Bayonnais, imitait à s'y tromper, avec sa bouche, le bruit d'un pneu crevé qui se dégonfle.
AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, p. 112.
DÉR. Avironnier, subst. masc., lang. des mét.Fabricant ou marchand d'avirons, de rames. (1803, BOISTE; suff. -ier).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1155 « rame » (WACE, Roman de Brut, 1052, éd. I. Arnold, Soc. des A. Textes Fr., Paris, 1938 : Tant al soleil, tant as esteilles, Tant as avirons, tant as veilles A Tote neis en Dertremue Est tute la flote venue); 2. 1868 « rameur » (J. NOUGARET, Moniteur universel, p. 1292, 5e éd., 16 sept. ds JAL2 : on a vu des matelots français, qui s'étaient engagés dans la pêche de la baleine comme simples avirons, devenir harponneurs avant la fin de la campagne).
Soit déverbal de avironner « aller autour de, parcourir » (WACE, Roman de Brut, 2604 ds KELLER, p. 356a : Tote Bretaine porala, Les contrees avirona), cf. avironner étymol. 1 « entourer »; soit directement dér. de virer (FEW t. 14, p. 393a). On remarquera que le lat. vibrare, étymon supposé de virer, est au sens de « agiter, brandir » très proche de aviron (CICÉRON, Orat., 80, 325 ds FORC., p. 977 : qui vibrant hastas ante pugnam, quibus in pugnando nihil utuntur); avirer « aller autour de, parcourir » (EWFS2) serait un intermédiaire satisfaisant du point de vue sém., mais il n'est pas attesté avant le XIIIe s. (Rose, 12658, Michel ds GDF.).
STAT. — Fréq. abs. littér. :270. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 308, b) 777; XXe s. : a) 530, b) 148.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BARBER. 1969. — BÉL. 1957 (s.v. avironnier). — BOUILLET. 1859. — Canada 1930. — CHESN. 1857. — DARM. 1877, p. 206. — DUL. 1968. — FÉN. 1970. — Forest. 1946. — GRUSS 1952. — JAL 1848. — Lar. méd. 1970. — LE CLÈRE 1960. — Mét. (s.v. avironnier) (1955). — PAMART (P.). Mots de Chateaubriand. Vie Lang. 1969, p. 452. — SOÉ-DUP. 1906. — WILL. 1831.

aviron [aviʀɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1155; de l'anc. franç. viron « tour, cercle ». → Virer.
1 Mar. Syn. de rame (mot qui n'est pas employé en marine). || Les avirons d'une embarcation, d'une barque, d'un canot, d'une chaloupe, d'un chébec. || Une paire, un jeu d'avirons. || Aviron que l'on arme sur le tableau arrière. Godille. || La poignée, le manche, la pelle (pale ou plat) d'un aviron. || L'anneau fixé au manche de l'aviron. Erseau, estrope. || Les tolets retiennent les avirons à l'embarcation. || « De doubles tolets font office de dames et permettent de manœuvrer l'aviron sans estrope » (Gruss, Dict. de marine). Dame, tolet. || Armez les avirons !Collectivt. || Manier l'aviron. || Coup d'aviron. || Naviguer à l'aviron. || Aller à l'aviron. Nager (1.), ramer, tirer (I., A., 2.).
1 Tu veux nager sans aviron.
Martin de Saint-Étienne, in Littré.
2 Par ses soins cependant trente légers vaisseaux
D'un tranchant aviron déjà coupent les eaux.
Boileau, Épîtres, IV.
3 À chaque coup d'aviron, le ressac des flots la soulevait par l'avant.
Flaubert, la Légende de saint Julien l'Hospitalier, III.
Cour. Rame légère, à long manche, des embarcations sportives. || Le rythme des avirons (→ Barreur, cit. 2). || « Le rameur tire “en pointe” des deux mains avec un seul aviron, ou nage “en couple” avec deux avirons manœuvrés d'une seule main » (Petiot).
(1636). Régional (Canada). Pagaie.
2 Sport nautique pratiqué sur des embarcations (yoles, outriggers) propulsées à l'aide d'avirons. || Faire de l'aviron. Canotage; rowing. || Équipe d'aviron. || L'aviron féminin. || Courses d'aviron, à deux avirons de couple (skiff, double scull, quatre sans barreur), à deux avirons de pointe (deux sans barreur, quatre barré, huit barré…).
DÉR. Avironnier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aviron — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Aviron — Saltar a navegación, búsqueda Aviron País …   Wikipedia Español

  • aviron — AVIRON. s. m. Sorte de rame dont on se sert pour faire aller les bateaux sur les rivières. Manier l aviron. Coup d aviron. Aller à force d avirons …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aviron — AVIRON. s. m. Rame, brin de bois, long comme une perche, rond par le bout d en haut, plat & plus large par le bout d enbas, dont on se sert pour faire aller les bateaux. Manier l aviron. coup d aviron. à force d avirons …   Dictionnaire de l'Académie française

  • aviron — (a vi ron) s. m. 1°   Rame. •   Le voyageur.... Arrêtant l aviron dans la main de son guide, A. CHÉNIER 266. •   René repoussant le rivage avec un aviron est entraîné par le cours du fleuve, CHATEAUB. Natch. II, 188. 2°   Terme de boucherie.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AVIRON — n. m. Pièce de bois, en forme de pelle, dont on se sert pour manoeuvrer une embarcation. Les marins l’emploient de préférence à RAME, qui est son synonyme. La poignée, le manche et la pale ou le plat d’un aviron. Manier l’aviron. Coup d’aviron.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • AVIRON — s. m. Rame. En termes de Marine, il est plus usité que le mot de Rame. Dans le langage ordinaire, il désigne surtout L espèce de rame dont on se sert pour faire aller les bateaux sur les rivières. La poignée, le manche et la pale ou le plat d un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • aviron — un Aviron, Tonsa, Remus, Palma, Palmula. Aviron ployé, Remus inflexus. Tirer à l aviron, Remigare, Ducere remos. Border les avirons, les lever en sorte qu on ne nage plus, et qu on n aille point plus avant, Remos inhibere …   Thresor de la langue françoyse

  • Aviron — French commune|nomcommune=Aviron région=Haute Normandie département=Eure arrondissement=Évreux canton=Évreux Nord insee=27031 cp=27930 maire= mandat= intercomm= longitude=1.1175 latitude=49.0516666667 alt moy=133 m alt mini=95 m alt maxi=145 m… …   Wikipedia

  • Aviron — Original name in latin Aviron Name in other language Aviron, Авирон State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.05 latitude 1.11667 altitude 138 Population 1279 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database